Utilisation du GPS en foresterie

Apprenez en plus sur l’utilisation du GPS en foresterie, ainsi que sur les applications qui pourront faciliter l’exécution et le suivi de vos travaux

En foresterie, les récepteurs GPS pour le positionnement et la localisation sont utilisés depuis des décennies et leurs multiples fonctionnalités permettent de réaliser une meilleure gestion de la forêt et de ses ressources. 

 

De la planification jusqu’au suivi après traitement, les données géospatiales sont récoltées via divers outils et applications qui ne cessent de se moderniser.

 

Planification et suivi des travaux 

Dans le cadre de la planification des travaux, la fonction de création de points de repères (waypoint) sur le terrain de votre récepteur GPS peut être bien utile dans le cadre d’inventaire forestier pour la préparation de prescription ou pour l’évaluation de la qualité suite à un traitement. Par exemple, un repère peut identifier avec précision un élément ponctuel ou une placette-échantillon. 

 

Également, l’option du tracé (le mode trace) est très versatile.  Il s’agit d’un enregistrement de points à intervalles réguliers de temps tout au long d’un déplacement d’un technicien ou d’une machinerie sur le terrain.

 

GPS – Les notions essentielles

 

Cela peut permettre de délimiter les contours d’une superficie traitée, de localiser un rubanage réalisé sur le terrain ou d’enregistrer un déplacement le long d’un itinéraire. À noter que le récepteur peut être autant dans la main du travailleur qu’installé sur de la machinerie.

 

Voirie

Dans le cadre de la planification de la voirie forestière, il sera pertinent d’utiliser l’appareil GPS pour la supervision autant que l’opération. Par exemple, avec les points et les tracés, il est possible d’identifier ou de délimiter des caractéristiques géographiques du lieu, tels que la  pente, l’hydrographie, les contraintes et types de sol.

 

La planification de construction de chemins forestiers

 

Récolte

Le GPS permet à l’opérateur d’identifier avec précision les prescriptions, mais aussi les îlots de rétention, les pentes fortes et d’autres contraintes physiques. 

 

L’abatteuse multifonctionnelle – Les notions essentielles

 

Selon les caractéristiques du terrain, le gps utilisé et la disponibilité des données géomatiques (LiDAR et photos aériennes), il est même possible d’éviter de rubaner certaines limites de blocs de coupe en se fiant uniquement sur le positionnement de l’appareil. Cette méthodologie doit être utilisée avec énormément de précautions, car une seule lacune pourrait occasionner d’importantes conséquences.

 

Chargement

Qu’il soit inscrit manuellement ou automatiquement, un billet de transport est produit à chaque voyage de bois. Celui-ci permet d’identifier la provenance du chargement, la destination et son contenu. Les coordonnées du chargement sont générées à partir d’un capteur GPS externe ou de l’imprimante à billet virtuel.

 

Transport

Toute la flotte de camions nécessaires dans le transport peut être équipée d’un GPS. Cela permet de suivre en temps réel les déplacements des véhicules et de calculer la durée précise des cycles de transport.

 

Certaines applications utilisent le GPS du cellulaire et transmettent l’Information seulement lorsque l’appareil est en ligne. D’autres applications transmettent les données via satellite, ce qui donne une connectivité en permanence, même en absence de réseau.

 

Dans les deux cas, il est possible d’avoir des applications abordables avec des fonctions simples comme Spot Trace ou des logiciels professionnels et plus dispendieux tel que Isaac.  

 

Préparation de terrain

La machinerie peut être équipée d’un appareil GPS pour aider l’opérateur à bien effectuer son travail. Par exemple, le travailleur pourra précisément identifier les prescriptions et les superficies à traiter, ainsi que visualiser les contraintes du terrain, comme les pentes fortes et les ruisseaux.  

 

La préparation de terrain – Les notions essentielles

 

Également, tout au long du travail de la machine, ce même capteur va stocker des points à intervalles réguliers. Ces points GPS permettent de générer facilement la superficie traitée, qui sera éventuellement utilisée pour la prescription de reboisement.

 

relevé gps

 

Reboisement

Du côté du reboisement, l’identification des dépôts de plants, le suivi des types de plants et d’essences, ainsi que du nombre de plants reboisés peuvent être grandement facilité par l’utilisation du GPS. Il peut notamment permettre de séparer des sections en traçant une ligne sur le terrain ou en prenant un point de repère.

 

Cela assure donc une bonne communication entre le personnel de livraison, les superviseurs, les reboiseurs et les responsables des rapports.

 

Le reboisement – Les notions essentielles

 

Éducation de peuplement

La délimitation des superficies traitées par le débroussailleur pourra être effectuée avec l’outil de tracé. Il est également possible de suivre la productivité de chacun des débroussailleurs muni d’un gps en ayant précisément le temps passé dans chacun des hectares traités. 

 

Analyse de productivité

Toutes les données recueillies à l’aide d’un capteur GPS peuvent être ensuite intégrées dans un Système d’Information Géographique (SIG) pour réaliser une cartographie ou évaluer la productivité des travaux réalisés. En effet, il est possible de calculer des indicateurs de performance et de les agréger sous forme de tableaux de bords. 

 

Prenons en exemple une machine qui réalise un travail sylvicole sur le terrain. Les données GPS de la machine sont des points, pris à intervalles de temps réguliers. En évaluant la 

vitesse entre deux points, il est possible de les classer en trois catégories : le temps de production, de traction et de pause. Ainsi, il devient facile d’évaluer le pourcentage d’utilisation des équipements, soit la proportion du temps que l’équipement était en production.

 

De plus, lorsque les travaux sont rémunérés à forfait sur une base de la superficie traitée, il est facile d’y calculer la productivité horaire (ha /heure) ou le taux horaire obtenu ($/heure)

 

L’utilisation d’indicateurs de performance en foresterie 

 

Conclusion 

L’utilité du GPS dans le domaine de la foresterie n’est plus à démontrer tant son utilisation est essentielle tout au long des travaux sylvicoles. Bien qu’utilisé largement, il est possible d’en repousser les limites grâce à de nouvelles applications qui pourront vous faciliter la vie. 

 

Par exemple, pour suivre en temps réel les déplacements de votre machinerie, pour évaluer votre productivité avec les données GPS de vos machines ou pour faciliter la prise de données par vos techniciens dans le cadre d’un inventaire. 

 

Ces nouvelles applications rendent également vos communications plus rapides et efficaces avec le partage de données en temps réel ou presque!

Plus de contenu sur ce sujet...

Nos Services

Vous aimez ce que LBprofor vous présente ?

Suivez-nous sur Facebook.